Vous avez rencontré un Israélien (ou une Israélienne) et c’est le grand amour, le seul hic c’est que vous devenez maintenant un couple mixte et qu’à partir de maintenant les réponses à des questions simples tel que : « Dans quel pays habiter ? », « Quelle langue parler à la maison ? » ou « Quelles fêtes religieuses fêter ? » n’amène pas forcément des réponses évidentes. Chaque couple trouve sa solution et doit se justifier face à son entourage…
Ce blog est né d’une volonté d’explication de ma nouvelle vie à ma famille et depuis sa création je reçois régulièrement des témoignages de couple mixte qui se posent les même questions que moi au moment où j’ai décidé de faire ce grand saut : venir habiter en Israël. Ce post reprend les réponses que je leur ai donné tiré de mes expériences et de mes rencontres avec d’autres couple mixte en Israël, les israéliens sont définitivement très séduisant !
La rencontre
J’ai rencontré mon amoureux israélien dans un bar alors qu’il habitait en France après son service militaire, un classique ! Je ne compte plus les couples que je connais ici qui se sont rencontrés dans des situations simulaires aux quatre coins du monde (souvenez vous les israéliens voyagent énormément, aux Etats-Unis et en Thaïlande en particulier).
Nous avons été chanceux d’avoir pu habiter ensemble quelques années à Paris avant de faire le grand saut, d’autres n’ont pas eu cet période d’essai et sont venus directement rejoindre leur amoureux ou (plus rarement) leur amoureuse en Israël après quelques voyages et de longs mois de relation à distance, bravo !!

Habiter en Israël
Le pays a des tas de bon cotés dont le climat méditerranéen et la proximité de la mer ne sont pas des moindres… Néanmoins ce qui préoccupe tout le monde avant de venir s’installer, c’est la langue, les papiers et bien sûr le travail.
Apprendre l’hébreu n’est pas chose aisée, heureusement les cours à l’Ulpan ne sont pas cher et presque tout le monde parle anglais en Israël (même si j’aurais certainement appris plus vite l’hébreu si j’avais été obligée de le parler tous les jours…).
Ce n’est jamais une partie de plaisir d’affronter une administration pour obtenir un permis de séjour, où que ce soit, en Israël aussi, ce n’est pas rare de faire la queue ou de devoir revenir. Néanmoins comme vous serez avec un israélien votre situation sera relativement « simple », si vous êtes marié cela le sera encore plus et si vous avez habité ensemble précédemment cela se passera sans aucun problème. Il faudra simplement tout prouver avec tous les documents possibles : actes de mariage, factures, loyers, photos de famille, lettre de recommandations, ils sauront tout sur votre vie ! Et en échange vous recevrez un permis de travail pour 6 mois/1an ou, si vous êtes marié, un permis de séjour, l’assurance maladie et la nationalité au bout de 4 ans.
Pour ce qui est du travail tout dépend de votre métier d’origine, ce n’est pas toujours évident d’exercer son métier dans une langue étrangère. Mais Israël étant, par obligation, un pays tourné vers l’étranger, l’Europe et les Etats-Unis en particulier, de nombreuses opportunité de travail existe dans plusieurs domaines : la « Silicon Wadi » a les yeux tournés vers la « Silicon Valley », des touristes arrivent du monde entier pour visiter la terre sainte ou faire la fête à Tel Aviv et la communauté française, de plus en plus importante, amène aussi quelques opportunités de travail en français !

La question du mariage
C’est une question plus délicate qu’il n’y parait pour une simple raison, le mariage civil n’existe pas en Israël. Alors si les deux partenaires ne sont pas de la même religion, ce qui est souvent le cas pour les couples mixte se pose la question du lieu où se marier.
Nous nous sommes marié en France avant de venir et c’est, de loin, la solution la plus facile que je connaisse et qui nous a largement facilité les démarches pour les papier en Israël. Nous habitions à Paris et les démarches administratives se sont révélées assez simple, quelques papiers traduits par un traducteur certifié et 15 minutes à la mairie et nous étions marié ! La fête a eu lieu 2 ans plus tard en France, une bonne occasion pour moi de revoir toute ma famille dont je suis si éloignée et d’offrir un week-end en France à nos invités venus d’Israël.
Si vous n’êtes pas prêt tout de suite, pas de problème ! Vous pourrez toujours vous marier plus tard en France, relativement facile si vous êtes originaire d’ne petite commune, ou à Chypre comme de nombreux israéliens qui cherchent à échapper au mariage religieux.

La question de la conversion
Souvent (pas toujours) les couples mixte franco-israéliens ne sont pas de la même religion. A priori ce n’est pas très grave dans notre société de plus en plus laïcisée et c’est vrai qu’au quotidien cela ne change pas grand chose. C’est même plutôt un avantage quand arrive les fêtes, Pessah en Israël et Noël en France, vous ne manquerez jamais une fête importante dans votre famille !
Le problème de la religion peut néanmoins se poser au moment du mariage (voir ci-dessus) ou d’avoir des enfants. En effet dans la religion juive c’est la mère qui transmet la religion donc même si vous habitez en Israël, élevez vos enfants comme des israéliens, qu’ils parlent hébreu et célèbrent toutes les fêtes juive, si vous n’êtes pas juive ils ne le seront pas ! Et ça cela peut causer plusieurs nuits d’insomnie à votre amoureux israélien aussi laïc qu’il soit.
Après chacun sa réponse, certaines choisissent de se convertir mais il faut savoir que le processus prend plusieurs années et qu’il peut parfois être très contraignant au quotidien. Votre copain israélien va devoir garder sa maison casher, manger casher et ne pas vous toucher pendant 10 jours au moment de vos règles, pas sûr qu’il apprécie finalement… Les motivations de ces femmes sont souvent intellectuelles que ce soit pour s’immerger le plus possible dans la culture de leur pays d’accueil que pour découvrir la philosophie de la religion juive. Parfois, une fois les cours terminés le naturel reprend le dessus et le quotidien revient presque à la normal.
J’ai choisie de ne pas me convertir et mon amoureux israélien ne me l’a jamais demandé. Je tiens néanmoins à fêter les fêtes juives de la même façon qu’il l’a toujours fait dans sa famille, c’est à dire dans le respect des traditions avec un minimum de référence à la religion (de la même façon que je célèbre Noël, le sapin sans la crèche). Nos enfants ne seront pas juifs mais élevé comme des israéliens, seront circoncis et iront à l’armée. En espérant que la société sera aussi tolérante envers eux qu’elle l’est envers moi.

Mon meilleur conseil reste de parler le plus possible de tous ces sujets de tous les autres chocs culturels que vous pourrez rencontrer avec votre amoureux(se), plus les choses sont claires plus elles seront facile à régler. Et si vous avez d’autres questions n’hésitez pas à m’en faire part, j’essayerais de vous répondre avec ma modeste expérience en Israël avec un amoureux israélien.

 


One Comment

  1. GATI
    Posted 12 juin 2017 at 13 h 36 min | Permalink

    Bonjour,
    Serait il possible de vous contacter par téléphone ou mail ou what s app?
    Votre article est très intéressant et je me trouve dans la même situation que vous.
    Merci d’avance
    Céline

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*