Boutique Biologiquement.comStatistiques sur les mariages mixtes en Chine

  Posté par couple mixte       Laisser un commentaire

Le nombre de mariages mixtes entre Chinois et étrangers est en hausse, mais leur taux de divorce l’est également. Selon de récentes statistiques du Bureau des Affaires Civiles de Shanghai, le nombre des mariages interculturels est en ferme augmentation. En 2006, 2 960 mariages impliquant des Chinois et des étrangers ont été enregistrés à Shanghai, une augmentation de 22,97 pour cent par rapport à l’année dernière.

Cependant le nombre de couples mixtes obtenant le divorce en 2006 a également augmenté et atteint les 355. Les statistiques montrent que les mariages ont eu lieu entre des chinois et des étrangers de 55 pays et religions différents. Les couples Sino-japonais et les sino-canadiens sont ceux qui ont tendance à divorcer le plus. Bien que le divorce mixed-race-couple-chinaétait traditionnellement découragé en Chine, sa fréquence a rapidement augmenté dans les années 80. Et avec de plus en plus de mariages mixtes se terminant en divorce, il n’y a maintenant des besoins grandissants dans l’aide et conseils pour ceux qui continuent leur vie après leur mariage raté.

Un sondage sur internet conduit par le Weiqing Divorcees Club a découvert que beaucoup de ses membres ont vécu un mariage interculturel malheureux. «La solitude, les différences culturelles et l’adaptation à une nouvelle vie ont été désignées comme étant les raisons principales d’une vie malheureuse» a déclaré Shu Xin du club. Ce club fournit une multitude de services, comme l’aide dans la procédure de divorce et les conseils dans la procédure de remariage. Un point positif de plus, il donne des leçons sur comment réussir un mariage interculturel.

Le club basé à Shanghai revendique avoir environ 1 millions de membres en ligne, la plupart provenant des villes principales comme Pékin et Shanghai. Presque 10 pour cent de ses membres sont étrangers, regroupant expatriés Sino-américains et ceux de Hong-kong, Taiwan et Macao En réponse au nombre croissant de divorces interculturels, le club des Divorcés Weiqing s’est récemment associé avec le plus grand cabinet consulting de divorce et mariage d’Europe, Added Life Value Ltd.

Christopher Pruefer de Added Life Value a déclaré au China Daily: «Les gens ont réellement besoin d’aide et de bons conseils». L’aide peut également être trouvée dans des endroits comme le Centre Communautaire de Shanghai, où des spécialistes donnent des thérapies familiales et des conseils sur les affaires extraconjugales. Annemieke Esmeijer, une psychologiste et thérapeute de famille au Centre, a indiqué que les mariages interculturels échouent pour plusieurs raisons, incluant les problèmes de langues, les changements culturels, la pression du travail, une perte d’identité pour celui qui part à l’étranger et le manque de systèmes de soutien au foyer.

Esmeijer a annoncé qu’ils étaient cruciales pour des gens de cultures différentes de se connaître l’un et l’autre personnellement, socialement et culturellement. Ils devraient également discuter des principales différences culturelles concernant les sujets comme l’attitude envers la famille élargie, la religion, la façon de dépenser l’argent, élever des enfants et même quelle sorte de nourriture manger.
PUBLIÉ LE 2007/03/26 | © 2009 CHINA DAILY

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *