Boutique Biologiquement.comMon expérience personnelle, par Céline

  Posté par couple mixte       Laisser un commentaire

1- Comment avez-vous connu votre mari ?
Son meilleur ami m’a vendu le câble, nous avons sympathisé et il a tenu à me présenter Marc : le coup de foudre !
2- Comment prend-on la décision de quitter son pays par amour (facilement, coup de tête, des années de réflexion…) ?
Nous n’avons pas eu à le faire puisque nous nous sommes rencontrés à Toulouse où nous étions déjà expatriés l’un et l’autre.
3- Que connaissiez-vous du pays de votre futur mari et de ses coutumes avant de vous y installer ?
Pas grand-chose en fait et ce que je croyais savoir était faux… Je pensais avoir à faire à une société d’hommes où les femmes n’avaient pas droit à la parole et mangeaient à la cuisine… Dieu sait que ça n’est pas le cas. Loin de là !
liban4- Quelles sont les principales différences culturelles ?
Tout d’abord la spontanéité libanaise m’est apparue au départ comme un manque d’éducation. Ils peuvent débarquer à n’importe quelle heure et se libanmêler de tout… et ils ont une conception de la vérité qui, pour nous Français, est assez “discutable”.
5- Dans votre vie pratique, quelles sont les habitudes qui vous surprennent ou vous amusent le plus ?
Cette peur qu’ils ont du courant d’air, c’est une véritable psychose. Au Liban, on ne sort jamais les cheveux mouillés et sans ce qu’ils appellent une flanelle (maillot de corps) en dessous de sa chemise. Cela m’amuse beaucoup.
Il y a aussi l’enfumage de la maison à chacune de nos visites à coup d’encens. Et ce qui m’énerve le plus, ce sont leurs conseils… Minimum 15 par jour et à tout propos…
Les enfants :6- Concernant l’éducation des enfants, quelles sont les principales différences par rapport à notre culture française ?
Marc : Je suis beaucoup plus permissif que ma femme et je m’aperçois qu’au Liban, nous ne laissons que très peu d’autonomie aux enfants. C’est peut être la raison pour laquelle ils marchent et parlent plus tard qu’en France ? Nous sommes vraiment “gagas” dans le langage et les gestes.
7- Quelles langues parlent vos enfants ?
Ils parlent le libanais et le français, ils y sont habitués depuis la naissance. Et depuis notre installation au Chili, ils se sont mis à l’espagnol.
8- Comment se passe l’apprentissage de ces langues (scolarisation, langue paternelle parlée à la maison, langue maternelle, répartition des rôles…)
Marc : très bien. Je leur parle le plus souvent en libanais et ma femme en français. Nous essayons de ne pas mélanger.
9- Comment sont perçus vos enfants par rapport à leurs copains ? Se sentent-ils plutôt Français ou de la nationalité de votre époux ?
Comme ils sont encore assez petits, ce n’est pas facile à savoir… Mais nous faisons tout pour qu’ils connaissent nos cultures d’origine.
La Belle-famille10- Le portrait d’une belle-famille japonaise, espagnole, canadienne, etc… Réponse forcément subjective, mais donnez-nous juste une réponse qui puisse nous donner une idée des différences de mode de vie. Vous ont-ils acceptée ? Comment votre famille a-t-elle réagi au mariage ?
Céline : Ma belle-famille m’a acceptée assez rapidement… Ils ont parfois un peu de mal avec ma franchise mais ils commencent à s’habituer et moi à mentir… ;)Mon “athéisme” est ce qui a le plus posé problème au début, car cela les a beaucoup surpris, surtout qu’ils sont très croyants. Cela dit, je ne me suis jamais opposée à quoi que ce soit à ce niveau-là. Je respecte leurs croyances et si cela n’apportait rien à mes enfants, je me dis qu’au moins ils ne seront passés à côté de rien par ma faute. Ils feront leurs propres choix.
La société
11-Avez-vous l’impression d’être perçue différemment parce que vous avez épousé un étranger ?
Non pas vraiment.
12- Quels sont vos rapports avec les femmes françaises expatriées ne passant que 2-3 ans dans votre pays ?
C’est nous qui changeons de pays jusqu’ici.
L’avis du mari
13- Pensez-vous que vous recherchiez à épouser une étrangère ?
Oui, car vivre loin de mon pays m’a permis de prendre conscience des défauts de ma culture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *